Aix-en-Provence     Cadrans solaires     Calanques     Camargue     Cassis     Estérel     Garlaban     Iles     Lavande     Luberon     Marseille
Monaco       Montagne      Nice      Sainte-Baume      Sainte-Victoire      Saint-Tropez      Tourisme PACA      Verdon      Villes et villages

http://www.photos-provence.fr/annuaire-paca - Annuaire régional PACA



Population 2013
2393 hab.
Superficie (km²)
64.60
Densité (hab/km²)
37.10
Données
statistiques
Localisation

Les mines d'argent du vallon du Fournel constituent une des visite obligées lors de votre passage à L'Argentière-la-Bessée.
Ce gisement de plomb argentifère a fait l'objet d'une exploitation au cours de différentes périodes.
Tout d'abord, au Moyen-Age, du X° au XIII° siècle, avec un creusement des galeries par la technique du feu. L'argent extrait était utilisé par les Dauphins pour battre la monnaie.
Puis, pendant la révolution industrielle, entre 1785 et 1908, l'exploitation des mines d'argent du Fournel a connu plusieurs phases avec la succession de plusieurs compagnies minières. Jusqu'à 500 personnes travaillèrent dans cette mine au fond des gorges du Fournel.

L'apogée de la mine date de la période 1851-1870, avec 20 années de prospérité sous la direction de Pierre Suquet. L'établissement est alors à la pointe des techniques. L'établissement est transformé et agrandi. Des aménagements hydrauliques sont réalisés. Les ateliers de traitement sont perfectionnés. Les galeries s'étendent sur 400 mètres sous les deux rives du Fournel, avec 150 mètres de dénivelé.
En 1856, année où l'ensemble du pays est frappé par de grandes crues, la crue du Fournel inonde totalement la partie basse de la mine.

La période 1871 à 1908 marque un déclin inexorable, avec une succession d'échecs. Les exploitants se succèdent :
- compagnie Suquet Arnaud de 1871 à 1875 avec l'épuissement du filon nord et sud et une mauvaise gestion,
- société anglaise Charles Grey & Consorts en 1875, puis Argentière Mineral Company Limited à partir de 1876 qui redonne un second souffle à l'exploitation, mais de courte durée,
- Batigne et Charlon en 1892 puis French Mines Limited jusqu'en 1894,
- Chabrand et Pangaud en 1900 puis la Compagnie des Mines des Bormettes à partir de 1901 qui lance d'importants de travaux de recherche qui n'aboutissent pas et construit une nouvelle laverie en aval. La mine ferme en 1908.

A l'abandon, les ouvrages se dégradent avec l'oeuvre du temps mais aussi le torrent du Fournel et ses crues, notamment en 1928, contribuant aussi à combler en partie certaines galeries.
Revendue à un habitant de l'Argentière, les équipements et ferraille sont revendus.

Le site tombe alors à l'abandon avant de faire l'objet de fouilles à partir de 1991. Des chantiers de bénévoles permettent de notamment de désensabler les galeries qui sont aujourd'hui ouvertes à la visite du public.
Un musée de la mine permet également de retracer l'histoire de ces mines.


    

    vallon du Fournel
vallon du Fournel


mine d'argent de l'Argentière-la-Bessée    mine d'argent de l'Argentière-la-Bessée
formations calcaires

mine d'argent de l'Argentière-la-Bessée mine d'argent de l'Argentière-la-Bessée le musée de la mine de l'Argentière-la-Bessée le musée de la mine de l'Argentière-la-Bessée le musée de la mine de l'Argentière-la-Bessée
le musée de la mine

    La mine d'Argent du vallon de Fournel


    Hautes-Alpes    L'Argentière-la-Bessée 




Copyright © 2007-2017 - Frédéric D.
Les photos du site http://www.photos-provence.fr - Provence, Mer, Montagne - Tourisme en région PACA - sont exclusivement réservées à un usage personnel.
Pour toute autre utilisation ou tout commentaire, merci de me contacter.
mentions légales